" Ce qui m'intéressait dans la peinture c'était d'abord de mettre de l'ordre dans mon cerveau (...)Ma peinture agit comme cela, elle m'analyse, elle m'aide à comprendre, elle me dissèque. "
Henri Matisse


Lorraine, je suis née à Nancy en 1968, j’ai suivi une formation artistique dès la Seconde, où j’intègre une section Arts Plastiques au Lycée.
De l’école nationale des Beaux-Arts de Nancy à l’école des Beaux-Arts « Nicolas Untersteller » à Metz, j’apprends et explore.
Arrivée dans le Bouches du Rhône en 1992, je passe une année aux Beaux-Arts d’Avignon, c’est à ce moment là que mon travail pictural devient très personnel. En 2006, j'entreprends une formation en art-thérapie, car dans mon histoire la peinture comme un compagnon de route m'a permis de "dire"et d'accueillir mes peurs, incompréhensions, douleurs. J'allais pouvoir aider... Je travaille depuis 2009, à la maison de santé St Paul, à St Rémy de Provence, responsable de l'atelier d'art-thérapie.

J'ai toujours peint, il le fallait... quelque chose de vital. Peindre comme une solution, pour tenir bon, résister, pouvoir mettre en forme souffrance et violence, les déposer comme on dépose les armes. La parole peut être volée, j'étais parlée, mais la peinture sur la toile, c'était moi, cela m'appartenait. C'est donc à travers des visages de femmes et d'enfants, anonymes, que j'exprime mes émotions. Une quête de soi, une confession, entre franchise et dissimulation.

# Expositions

Sept.2018 Exposition Espace Art Gallery. Bruxelles. Belgique.
Nov.2017 Exposition Espace Lamanon. Salon de Provence (13).
Juil.2017 Exposition Maison du parc régional des Alpilles.
Saint Rémy de Provence (13)
Juil. 2016 Exposition Hôtel de Manville. Les Baux de Provence (13)
Juin 2014 Exposition Espace Culturel. La Galerie d’Art. Gap (05)
Déc. 2014 Exposition  La part des Anges. Marseille (13)
Nov. 2010  Exposition Espace Van Gogh. Arles (13)
Depuis 2006 Exposition permanente Galerie du Cloître Saint Paul de Mausole.
Saint-rémy-de-Provence (13)
Nov. 2010 Exposition Espace Van Gogh . Arles (13)
Sept. 2010 Exposition à la SVA . SCHOOL OF VISUAL ARTS. New-York. (USA)
Juil. 2010 Performance picturale Festival « Musique & Image » La Fabrique. (13)
2004 Office du Tourisme. Noves (13)
1999 Galerie COR’Art. Nancy (54)
1996 Exposition Galerie ARDéCO. Cour Trouillas du Palais des Papes.
Avignon (84)
1995 Exposition Grand Café DIAL. Rue Stanislas. Nancy (54)
1994 Exposition Galerie Club des ARTS. Rue Stanislas. Nancy (54)
1994 Exposition aux Cimaises du Dauphiné Libéré. Cavaillon (84)

Salons

Mars 2019 Salon International de l’Art Contemporain.
SIAC Marseille (13)
Janv.2014 Membre du Jury et exposition. 53ème Salon des Peintres.
Ville de Rognac (13)
Mars 2013 Exposition Salon International de l'Art Contemporain.
SIAC Marseille (13
1998 Salon des Femmes Peintres et Sculpteurs de l’Est.
PRIX DU SALON Nancy (54)



"En vérité, mon art est une confession que je fais de mon plein gré, une tentative de tirer au clair mon rapport avec la vie... C'est au fond une forme d'égoïsme, mais je ne renonce pas à espérer qu'avec son aide je parviendrai à aider d'autres gens "
Edward Munch


La première fois que j'ai entendu parlé d' Art-thérapie, cela m'a interpellé, car j'avais dans mon parcours artistique, souvent éprouvé le besoin de prendre un pinceau, des couleurs, de façon à décharger souffrance, angoisse ou colère ...

Le support de la toile, comme une page blanche à écrire, un exutoire, une nécessité, quand les mots ne suffisent plus.

Peindre comme une solution ...

L'art-thérapie il me semblait que c'était ce qui m'avait été donné de pouvoir pratiquer, c'est du moins ce que j'ai pensé en voyant l'association de ces deux termes : ART & THéRAPIE.

Grâce à la formation suivie à PROFAC -Centre de psychologie appliquée- j'ai pu comprendre ce qui est mis en jeu dans la création artistique et ce qui manque à celle-ci pour qu'elle soit thérapeutique.

La création va jouer un rôle de médiateur et permettre une mise à distance de la souffrance du sujet et une mise en sens va pouvoir s'accomplir. Au cours de l'acte créatif le sujet va pouvoir rejouer dans le cadre contenant de l'atelier les moments du passé restés en souffrance.

Ce qui fait que ça marche c'est que, dans l'art comme dans la vie, ce qui compte c'est moins l'atteinte d'un résultat que le fait d'oser sortir des certitudes, de se risquer à faire autre chose que ce qui est, de croire au possible et de se mettre à l'oeuvre.

anikbottichio@wanadoo.fr